Le Bogolan, un tissu africain ancestral

Le tissu bogolan : Un savoir-faire ancestral et artisanal

La fabrication du tissu bogolan trouve ses origines au Mali et il est rependu plus globalement dans toute l'Afrique Subsaharienne. Flamboyant, coloré, sobre, orné de motifs géométriques, le bogolan se décline sous toutes les coutures.

Il faut remonter au temps ancien pour expliquer la naissance de ce savoir-faire traditionnel qui connaît aujourd'hui un réel regain d'intérêt. La mode se fait et se défait et le bogolan redevient hyper tendance.

 

Le bogolan : des origines à aujourd'hui

Le textile bogolan a été inventé au Mali, mais on le retrouve également au Sénégal, au Burkina Faso ou encore en Côte d'Ivoire. Au Mali et dans le dialecte Bambara, le mot bogolan s'articule en fait autour de deux mots : Bogo signifie « terre » et Lan désigne la particule de coordination « avec ».

Esthétiquement, le bogolan avec ses graphismes ethniques et ses formes tribales marie naturellement les traditions avec le moderne. Éminemment design, ce tissu fait notamment le bonheur des décorateurs d'intérieurs contemporains.

Produit emblématique de l'artisanat et de la culture du Mali, le bogolan est fabriqué à partir de coton, de boue, de terre et la teinture utilise des feuilles de galama présentant une concentration élevée de tanin.

À noter que plusieurs groupes ethniques d'Afrique Subsaharienne perpétuent encore de nos jours le savoir-faire ancestral de fabrication du bogolan : les Bambaras, les Dogons, les Malinkés et les Senoufos.

La technique du tissu bogolan est complexe et sa création demande beaucoup de temps.

 

Un tissu orné de symboliques puissantes et culturelles

Les dessins et représentations graphiques que l'on retrouve sur le tissu bogolan s'inspirent fortement des scènes de vie traditionnelle du Mali, des paysages ou des croyances populaires. Essentiellement destinée pour célébrer des événements et des rituels comme la naissance d'un bébé ou le mariage par exemple, le bogolan a toujours eu une place d'honneur dans les sociétés subsahariennes.

Aujourd'hui, les symboles autour de ce tissu ont progressivement disparu et on l'apprécie davantage pour sa beauté, ses couleurs et ses motifs particulièrement design.

 

Le bogolan : de l'Afrique au reste du monde

Si aux origines, le bogolan était exclusivement réservé aux populations ethniques subsahariennes, aujourd'hui, le tissu est exporté à travers le monde. Très apprécié dans les pays occidentaux, le bogolan est reconnu par les décorateurs d'intérieur et designers pour son caractère très esthétique.

De Paris à New York, de Londres à Berlin, de Stockholm à Madrid, le bogolan rencontre aujourd'hui beaucoup de succès.

 

Bogolan : un procédé de fabrication artisanal

Ce tissu était fabriqué à l'origine sur des machines à tisser. Les larges bandes de cotons mesurant approximativement 15 cm étaient assemblées les unes aux autres pour former alors une pièce de tissu longue de 150 cm et large d'environ 100 cm. 

Aujourd'hui, les procédés de fabrication se sont modernisés, mais la production de bogolan fait encore appel à des techniques artisanales. Le geste humain est toujours au cœur de la fabrication du bogolan. C'est d'ailleurs ce qui lui confère son caractère authentique, sa robustesse et sa beauté.